L’intégration de nouvelles communes face à l’érosion du littoral

Actualités juridiques Drouineau 1927

L’intégration de nouvelles communes face à l’érosion du littoral

Autres actualités

Pouvoirs de police administrative et érosion côtière 

Pouvoirs de police administrative et érosion côtière : Face au recul du trait de côte, qui touche 20% des côtes françaises selon le CEREMA, les maires sont en première ligne. Se pose la question de...

Parc éolien et écologie : la nécessité d’un intérêt public majeur

Parc éolien et écologie : la nécessité d’un intérêt public majeur L’éolien oui, mais pas quoiqu’il en coûte sur le plan écologique. Dans un arrêt du 18 avril 2024 n°471141 commune de Tardère et autres,...

La loi « handicap » : est-il possible d’y déroger ?

Point sur la loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, dite loi « handicap » : est-il possible d’y déroger ? La loi n°2005-105 du...

Du nouveau en matière d’agrivoltaïsme !

Décret n°2024-318 du 8 avril 2024 relatif au développement de l’agrivoltaïsme et aux conditions d’implantation des installations photovoltaïques sur des terrains agricoles, naturels ou forestiers : enfin du nouveau en matière d’agrivoltaïsme ! L’agrivoltaïsme est un système...

Loi Littoral : les foodtrucks en espace remarquable

Les dispositions de la Loi Littoral souffrent de quelques imprécisions qui nécessitent un travail d’interprétation. La question de la présence de foodtrucks en bord de plage, en espace remarquable, en fait partie. Les communes sont...

Préjudice corporel : le principe de réparation intégrale

Le principe de réparation intégrale en droit du préjudice corporel Il résulte des dispositions de l’article 1240 du code civil que « Tout fait quelconque de l’homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par...

Fonction publique : annulation de sanction et indemnisations

Fonction publique : sanction disciplinaire annulée pour un motif de forme et conclusions indemnitaires Lorsqu’une décision de sanction a été annulée par le juge de l’excès de pouvoir pour un motif de légalité externe, l’agent peut...

Le recul du trait de côte

Le recul du trait de côte : la liste des communes littorales menacées s’allonge Dans le contexte d’une juste agitation au sujet de l’érosion côtière, un projet de décret révisant la liste des communes dont la...

Le caractère grave et spécial du préjudice invoqué par le requérant

L’appréciation par le juge administratif du caractère grave et spécial du préjudice invoqué par le requérant : Il est de jurisprudence constante que les riverains des voies publiques ont la qualité de tiers par rapport...

Fonction publique : procédure pour abandon de poste 

Fonction publique et procédure pour abandon de poste : la mise en demeure peut parfaitement inviter l’agent à reprendre son service en débutant par la visite médicale de reprise. Il est de jurisprudence constante qu’une mesure...

En découvrir plus sur le cabinet Drouineau 1927

Droits des collectivités locales, actes administratifs

L’intégration de nouvelles communes face à l’érosion du littoral

Le décret n°2023-698 du 31 juillet 2023 devrait particulièrement intéresser les collectivités territoriales longeant le littoral et leurs administrés puisqu’il vient modifier le décret n°2022-750 du 29 avril 2022 en application de l’article L. 321-15 du code de l’environnement.

Pour rappel, cet article du code de l’environnement dispose que :

« Les communes dont l’action en matière d’urbanisme et la politique d’aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l’érosion du littoral sont identifiées dans une liste fixée par décret.

(…) »

En 2022, des centaines de communes françaises ont été identifiées comme étant les plus exposées à l’érosion côtière. De ce fait, ces communes identifiées doivent adapter leur politique d’aménagement face au recul du trait de côte. 

Cette liste peut être complétée à tout moment à la demande d’une commune, à condition, évidemment, que celle-ci soit vulnérable La vulnérabilité d’un territoire est notamment reconnue grâce à l’indicateur national de l’érosion côtière.

C’est ainsi que par décret n°2023-698, plus d’une centaines de communes/communautés de communes ont été ajoutées.

C’est le cas, entre autres, de la communauté d’agglomération de Lamballe Terre et Mer dans le département des Côtes d’Armor, de la communauté d’agglomération Mont Saint-Michel Normandie, de la communauté d’Agglomération de La Rochelle, de la commune de Saint-André du département d’outre-mer de La Réunion ou encore de la commune de Sète.

Cette inscription présente une réelle opportunité pour ces territoires vulnérables puisqu’elle leur permet de bénéficier d’un cadre et d’outils favorables à la gestion du recul du trait de côte.

A titre d’exemple, un droit de préemption pour l’adaptation des territoires au recul du trait de côte est désormais prévu à l’article L. 219-1 du code de l’urbanisme. Les communes ou les établissements publics de coopération intercommunal identifiés par le présent décret pourront acquérir des terrains dans l’objectif de prévenir les conséquences du recul du trait de côte.

Il est également possible de constituer des réserves foncières « en vue de prévenir les conséquences du recul du trait de côte sur les biens situés ans les zones exposées au recul du trait de côte définies en application de l’article L. 121-22-2 du code de l’urbanisme. » (Article L. 221-1 du code de l’urbanisme).

Cette liste est susceptible de connaître un développement exponentiel.

Si ce n’est pas déjà le cas, peut-être que votre commune figurera prochainement au sein de cette liste…

Florine MAILLARD