La mise en place des référents déontologues des élus locaux à compter du 1er juin 2023

Actualités juridiques Drouineau 1927

La mise en place des référents déontologues des élus locaux à compter du 1er juin 2023

Autres actualités

Préjudice corporel : le principe de réparation intégrale

Le principe de réparation intégrale en droit du préjudice corporel Il résulte des dispositions de l’article 1240 du code civil que « Tout fait quelconque de l’homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par...

Fonction publique : annulation de sanction et indemnisations

Fonction publique : sanction disciplinaire annulée pour un motif de forme et conclusions indemnitaires Lorsqu’une décision de sanction a été annulée par le juge de l’excès de pouvoir pour un motif de légalité externe, l’agent peut...

Le recul du trait de côte

Le recul du trait de côte : la liste des communes littorales menacées s’allonge Dans le contexte d’une juste agitation au sujet de l’érosion côtière, un projet de décret révisant la liste des communes dont la...

Le caractère grave et spécial du préjudice invoqué par le requérant

L’appréciation par le juge administratif du caractère grave et spécial du préjudice invoqué par le requérant : Il est de jurisprudence constante que les riverains des voies publiques ont la qualité de tiers par rapport...

Fonction publique : procédure pour abandon de poste 

Fonction publique et procédure pour abandon de poste : la mise en demeure peut parfaitement inviter l’agent à reprendre son service en débutant par la visite médicale de reprise. Il est de jurisprudence constante qu’une mesure...

Le manque de préparation des communes littorales françaises au recul du trait de côte

Le 12 mars, à l’occasion de la publication de son rapport annuel pour l’année 2024, la Cour des comptes a formulé de vives critiques concernant la gestion du recul du trait de côte en France....

Les risques naturels dans l’instruction des autorisations d’urbanisme

La prise en compte impérative des risques naturels dans l’instruction des autorisations d’urbanisme. Tempêtes, incendies, inondations, érosion du littoral : les évènements climatiques de grande ampleur se multiplient et leurs conséquences s’aggravent. Les illustrations du dérèglement...

Les modalités de la gestion quantitative de la ressource en eau 

Instruction du 14 décembre 2023 relative à la mise en œuvre du décret n°2021-795 du 23 juin 2021 et du décret n°2022-1078 du 29 juillet 2022 relatifs à la gestion quantitative de la ressource en...

Urbanisme et prévention des incendies

Urbanisme et prévention des incendies : un projet de décret pris en application de la loi du 10 juillet 2023 complète le régime des « zones de dangers » La loi n°2023-580 du 10 juillet 2023 renforce les...

Arrêté de permis de construire : l’erreur matérielle a t-elle une incidence sur sa portée et sa légalité ?

L’erreur matérielle entachant l’arrêté de permis de construire est sans incidence sur sa portée et sa légalité. Le code de l’urbanisme impose que l’arrêté de permis de construire vise la demande de permis ou la...

En découvrir plus sur le cabinet Drouineau 1927

Droits des collectivités locales, actes administratifs

La mise en place des référents déontologues des élus locaux à compter du 1er juin 2023

L’article L. 1111-1-1 du code général des collectivités territoriales pose la définition des élus locaux. Ils sont « les membres des conseils élus au suffrage universel pour administrer librement les collectivités territoriales dans les conditions prévues par la loi. Ils exercent leur mandat dans le respect des principes déontologiques consacrés par la présente charte de l’élu local ». L’article précité définit ensuite les sept items de la charte de l’élu local, puis il ajoute que : « Tout élu local peut consulter un référent déontologue chargé de lui apporter tout conseil utile au respect des principes déontologiques consacrés dans la présente charte ». Les modalités et les critères de désignation des référents déontologues sont désormais fixés par les dispositions du décret n° 2022-1520 du 6 décembre 2022, relatif au référent déontologue de l’élu local. Ce décret a pour objet la création des articles R. 1111-1-A à R. 1111-1-D du code général des collectivités territoriales. Ce décret entrant en vigueur le 1er juin 2023, il appartient donc aux assemblées délibérantes de désigner les référents déontologues avant cette date.

La désignation peut porter sur un référent ou un collège de référents. Il est à noter également que plusieurs collectivités territoriales ou groupements peuvent, par délibérations concordantes, désigner un référent identique. Le référent déontologue ou les membres du collège ne peuvent être des agents de ces collectivités, des élus ou des anciens élus depuis moins de trois ans, ou encore des personnes pouvant se trouver en situation de conflit d’intérêt avec ces collectivités. Si un collège est désigné, il appartiendra à ce dernier de débuter ses travaux par l’adoption d’un règlement intérieur, qui devra préciser son organisation et son fonctionnement. La délibération devra également fixer la durée d’exercice des fonctions, les modalités de la saisine, l’examen des dossiers, ou encore la fixation d’une éventuelle rémunération du référent ou des membres du collège. Le référent déontologue pourra donc être saisi par un élu local souhaitant tout conseil utile au respect des principes de la charte. Le référent déontologue appréciera les situations qui lui sont soumises, au regard des principes déontologiques s’imposant à l’élu local, posés par les sept items de la charte de l’article L. 1111-1-1 du code général des collectivités territoriales.

Enfin, l’article R. 1111-1-A du code général des collectivités territoriales, qui dispose que « Le référent déontologue mentionné à l’article L. 1111-1-1 est désigné par l’organe délibérant », est donc rédigé à l’indicatif. Autrement dit, il ne s’agit pas d’une faculté mais bien d’une obligation pour les collectivités territoriales de délibérer, avant le 1er juin prochain, pour procéder à la désignation du référent déontologue ou du collège.