Les pesticides et des eaux de surface : la publication d’une carte.

Actualités juridiques Drouineau 1927

Les pesticides et des eaux de surface : la publication d’une carte.

Autres actualités

Fonction publique territoriale 

Fonction publique territoriale : La volonté de faire exécuter à un agent les obligations découlant de sa fiche de poste n’est (heureusement !) pas constitutive d’une situation de harcèlement moral à son encontre L’article L. 121-1 du...

Recul du trait de côte : le cadre réglementaire s’étoffe

Nouveau droit de préemption pour l’adaptation des territoires au recul du trait de côte : le cadre réglementaire s’étoffe Un décret n°2024-638 publié au Journal Officiel le 29 juin 2024 précise les modalités d’application du nouveau droit...

Le marché immobilier côtier à l’aube d’un retournement rapide 

Désir de rivage versus réalité : Le marché immobilier côtier à l’aube d’un retournement rapide. Le « désir de rivage », très bien illustré dans l’ouvrage d’Alain Corbin « le territoire du vide » paru en 2018 chez Flammarion explique,...

Sur-fréquentation maritime des côtes 

Sur-fréquentation maritime des côtes : vers un élargissement des pouvoirs de police municipale en mer ? Dans un communiqué publié le 27 mai 2024, l’Association des Maires de France (AMF), l’Association Nationale des Elus des Littoraux (ANEL)...

Les conventions entre personnes publiques « hors marché »

Pour rappel, les personnes publiques ont la faculté de confier la gestion d’un service public dont elles ont la responsabilité à un ou plusieurs opérateurs économiques dans le cadre d’une convention de délégation de service...

Qualité d’électeur et délibération à caractère budgétaire

La simple qualité d’électeur ne confère pas un intérêt à agir contre une délibération à caractère budgétaire. Une délibération à caractère budgétaire est celle qui met une dépense à la charge d’une collectivité ou génère...

La gestion patrimoniale des collectivités

La gestion patrimoniale des collectivités : des marchés publics d’avocats passés de gré à gré. Les collectivités territoriales doivent gérer leur patrimoine de manière extrêmement approfondie désormais. C’est ainsi que la gestion du patrimoine, et...

Déontologie des médecins : doutes sur les prescriptions

Déontologie des médecins : en cas de doutes sur des prescriptions, il appartient au médecin généraliste de se rapprocher du primo prescripteur ou d’un autre spécialiste L’article R. 4127-8 du code de la santé publique dispose...

Caution subrogée : pas d’utilisation de la clause de déchéance du terme

Absence de transmission de la faculté de prononcer la déchéance du terme à la caution subrogée dans les droits de la banque : limite à l’effet translatif de la subrogation légale Cass. 1re civ., 4...

Non-respect de la loi « Littoral » : la facture est salée

Pour le non-respect de la loi « Littoral », la facture est salée. Une commune de l’Hérault et son Maire viennent d’être condamnés par le tribunal correctionnel de Montpellier à respectivement 1,25 million d’euros (dont 1 million avec sursis)...

En découvrir plus sur le cabinet Drouineau 1927

Toutes les actualités

Les pesticides et des eaux de surface : la publication d’une carte.

L’association « générations future » publie une carte particulièrement instructive, construite au fil des années, en partenariat avec un certain nombre de collectivités.

Cette carte identifie les eaux de surface, en France, au regard de la présence de pesticides perturbateurs endocriniens suspectés.

Ce rapport s’inscrit dans une série de rapports plus vastes, produits par cette association, visant à informer sur la présence des différents pesticides dans l’environnement.

On prendra connaissance avec intérêt de cette carte, qui, pour certains habitants en France métropolitaine principalement, risque de provoquer quelques réactions.

Cette analyse n’est pas simplement sociétale mais s’inscrit dans une logique qui est celle du code de l’environnement.

Le premier article de ce code, l’article L 110 – 1 rappelle que les espaces ressources et milieux naturels terrestres et marins, les sites, les paysages diurnes et nocturnes, la qualité de l’air, les êtres vivants et la biodiversité font partie du patrimoine commun de la nation.

Il est précisé dans l’article L 110 – 2 que les lois et règlements organisent le droit de chacun à un environnement sain. Il est encore ajouté que les personnes publiques et privées doivent dans toutes leurs activités se conformer aux mêmes exigences de sauvegarde et de contribution à la protection de l’environnement y compris nocturne.

L’on ne peut donc qu’apprécier la publication d’informations destinée à améliorer la prise de conscience de tous les acteurs publics et privés sur la situation de notre environnement.

Et l’on rappellera, en juriste, qu’il n’est pas simplement une faculté ou une possibilité d’intervenir mais un devoir ainsi que le rappelle le code de l’environnement.

Les personnes publiques, notamment les collectivités territoriales, ont largement compris cette obligation et la mettent en œuvre de manière régulière et de plus en plus pertinente.

Thomas DROUINEAU
Ancien Bâtonnier
Avocat spécialiste en droit public